Quand l’écran s’éteint…

cutmypic

Ca m’a pris comme ça, un dimanche soir. Il y a un mois…
Après un we de disputes incessantes, de cris, de colères et même d’insultes (j’écrirai un post aussi là dessus, promis)…  je suis, attristée, désemparée et très très agacée par les affreux.
Je trouve nos mouflets agressifs, intolérants, irascibles en un mot inaptes à la vie familiale, au « vivre ensemble ».
Ecœurée, je hurle donc avec toute la douceur qui me caractérise : « c’est dingue, vous ne vous supportez plus, vous ne savez plus être ensemble, je vous punie ! Pas d’écrans cette semaine, niet, nada, walou ! » et tac !
Pom me rétorque : »mais si maman, on fait des choses ensemble, on regarde des films… »
Je ne rebondis pas sur cette remarque impertinente, qui au passage me met en face de la réalité, moi qui ai usé et abusé des écrans en ce mois de septembre chargé de réunions, inscriptions et conduites en tous genres, ravie de ce babysitter indolore pour le porte monnaie et tellement pratique. Bref.
Je rappelle alors qu’il y a tout un tas de Légo, Playmobiles, Kapla, et autres jeux de société qui prennent la poussière dans leurs chambres. Fin de la discussion, les kids penauds regagnent leurs lits.
Ce soir là je cogite… e me dit que je me punie un peu moi même quand je n’aurai plus le replay des petits qui va bien pour avoir la paix pendant les devoirs des collégiens, que pendant un bon Disney je peux préparer peinard un dîner, répondre aux mails, ranger ou plier le linge, sans risquer une 3ème guerre mondiale dans la maison.
Et pleine de courage et d’incertitudes, je démarre ma semaine. Je crois que j’avais été tellement ferme, ou sonore c’est selon, que les kids n’imaginent même pas une seule seconde de me demander un écran.
La semaine passe, ça s’organise… jeux à la scout dehors,  jeux de société, de plateaux  : Les Aventuriers du rail, Les Chevaliers de la table ronde, Risk, Timeline, 1000 Bornes refont surface, ça joue au Memory, à la bataille navale. Les files bricolent, fignolent, inventent, collent et décorent. Les playmo se baladent de chambre en chambre. Ils inventent même tous les cinq un nouvel  haka, ça cuisine, ça bouquine sec, on écoute Pierre et le Loup, Picolo et Saxo…
Vendredi soir… Je félicite les enfants qui ont bien joué le jeu, c’est le cas de le dire. Petit debrief avec eux : ils sont contents, ont redécouvert le plaisir de jouer ensemble mais aimeraient bien avoir un petit temps écran quand même… De mon côté je les ai trouvés moins agressifs, plus calmes, plus ouverts. Sans parler de l’énergie et du temps gagné en évitant négociations et surveillance écrans. Nous décidons de réécrire les règles de la maison, et celle de l’Ipod pour Gus.
Plus d’écrans en semaine, l’aventure continue.
Et pour fêter ça, petit plateau télé avec The One ! Faut pas déconner oh !

Cette entrée a été publiée dans ça m'interpelle..., coup de gueule, enfants, flip psycho. Placez un signet sur le permalien.

6 Responses to Quand l’écran s’éteint…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *