C’est ma fête…

« Tu ne sais pas cuisiner… c’est pour ça que je mange si mal !  »
« Tu ne comprends jamais rien… chez bidule sa mère elle au moins… blabla bla !  »
« On ne peut jamais rien faire… tu t’occupes toujours des petits ! »
« Il faut toujours que tu me forces à faire ce que je n’aime pas ! »
« Tu ne sais pas t’occuper de nous ! »
« De toute façon je n’aime que papa… »

Alors comment te dire ? Moi aussi je t’aime !
Gus a toujours été le spécialiste des phrases assassines (voir ici)… ajoutez à ça un comportement pré-ado ces dernières semaines… et voilà le résultat ! Même pas mal !

Cette entrée a été publiée dans coup de gueule, flip psycho, Gus. Placez un signet sur le permalien.

16 Responses to C’est ma fête…

  1. On les adore ! Qu’est ce qu’ils sont attachiants a cet âge !

  2. kpu dit :

    Je me souviens d’une phrase que tu m’as dite et à laquelle je pense souvent: « On les adore nos enfants mais on n’y peut rien, ils sont INGRATS. »
    C’est comme ça…faut accepter
    ça te remonte le moral hein? …

  3. kpu dit :

    ho mais c’est par ce que c’est mercredi…j’viens de comprendre….!!!
    Bon bah laisse tomber va.

  4. vanessa dit :

    Ah là là qu’est ce qu’on les aime quand même 😉

  5. Fanny dit :

    Oh lui hey ! Heummm…. Même pas mal c est vrai ça ? Parce que moi j ai mal pour toi, ti peu qd même … !

    Bizettes

  6. Anne dit :

    Je compatis…

  7. mary dit :

    alors franchement après la première phrase je lui file mon tablier et mes livres de cuisine et je lui demande de faire mieux que moi…moi sanguine???

  8. François dit :

    Bonjour Prune. On se croirait à Roland-Garros avec un Gus-Nadal aux coups droits assassins laissant peu de chance à Prune… Que faire ? Varier les coups peut-être.. Un coup long puis une amortie juste derrière le filet puis un lob… Un service type cuillère histoire de le déstabiliser… Je dis ça, je dis rien… Bon Wimbledon !

  9. Sophie dit :

    aie ma pauvre!
    j’en ai une comme ca à la maison, et on a beau se dire qu’on fait tout ca pour leur bien, ben ca fait mal au ptit coeur quand même 🙁

    bon courage wonder prune 🙂

  10. audrey dit :

    j’ai l’impression de lire les phrases assassines de mon bientôt 8 ans….

  11. dit :

    Bonjour
    He bien voici, un jeune garçon pas très sympa avec sa maman. Je compatis, à votre place je pense que je lui aurais répondu qu’il n’a qu’a faire la cuisine si ça ne lui convient pas. 🙂
    Mais surtout vu de l’extérieur vous semblez très bien vous occupez de vos petits coquins et avoir une patience exemplaire.

    Bon courage
    Merci de partager vos petites joies et vos coups de blues.

    Bé (maman de 3 stroumphs… tout aussi doués pour déclarer préférer leur papa voire leur mamie).

  12. clarou dit :

    Je suis un peu choquée en lisant ton article. Ces phrases assassines sont franchement blessantes. Même si tu sais que ton petit homme t’aime fort, comment rester indifférente ?

    N’étant pas pédopsychiatre, je ne m’aventurerais pas à te donner des conseils mais peut-être demander l’avis d’un professionnel de l’enfance (pédiatre ou autre) pourrait aider à désamorcer la situation…

    Etre maman d’une famille nombreuse demande déjà un effort d’abnégation (de sacrifice?) mais si en plus elle est le souffre-douleur de ses enfants…c’est la double peine!

    courage Prune…

  13. Anne-Cerise dit :

    Ah.. Le processus de coupure avec la maman nourricière ! Il grandit, genre ‘moi, je suis un homme, même plus besoin de ma mère !’ accroche-toi aux branches de ton prunier, c’est l’aîné !! Ps : je compatis sincèrement..

  14. LN dit :

    j’ai la même version fille, ras le bol, de la pré-ado grrrrrr

  15. Clairette dit :

    L’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin c’est bien connu!
    Le clafoutis meilleur chez Maman Truc
    La pizza plus moelleuse chez maman Bidule
    Et ne parlons pas du gâteau au chocolat que Maman Parfaite n’oublie pas de faire pour l’anniversaire à l’école !!
    ‘Keep and and carry on’ disait Churchill !

  16. Elvine dit :

    Ahhhhhh, ma pauvre, je compatis à 200%! Même combat chez nous avec la pimousse cassis qui me trouve nulle et dit que je ne sais rien faire, que de toute façon, je dis toujours non, que je la dispute toujours, que j’aime plus son frère jumeau et son petit frère et qu’elle va partir très loin…
    Humm, je crois que ce genre de phrases vient toujours des enfants qui adorent leur mère et voudraient l’avoir finalement pour eux seuls. Je dois avouer que si j’arrive à faire la sourde oreille, parfois, je réagis super mal tellement ça frappe là où ça fait mal. On s’est d’ailleurs dit qu’on allait peut-être voir quelqu’un parce que ça devient parfois un peu dur à gérer (et le reste du temps, elle est pourtant adorable). Courage!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *