Infertilité…

Notre dernier faire-part… 

Infertile… que ce mot est dur : c’est l’adjectif qui qualifie une terre moche, aride, pauvre, caillouteuse dans laquelle jamais rien ne germera.
C’est ainsi qu’on qualifie aussi les couples qui n’arrivent pas à avoir d’enfants… On parle d’infertilité…
Au début on rigole, en se disant qu’on est jeunes et qu’on a bien le temps, ça viendra quand ça viendra, finalement l’enfant n’est pas un droit…
Puis on s’impatiente car autour de nous les ventres s’arrondissent, les familles s’agrandissent…
On commence alors à verser quelques larmes, chaque mois…
On cherche des idées, pour porter du fruit différemment… une autre façon d’être féconds.
On écoute, poings serrés les copines se plaindrent de ne pas avoir de vacances reposantes…
On serre les dents quand des amis proches ne comprennent pas notre détresse…
On dit beaucoup de bêtises quand c’est dur car il faut de l’humour et beaucoup d’amour pour avancer…
On se lance alors plein d’espoir dans des recherches parfois douloureuses, toujours intrusives…
On lance aussi une procédure d’adoption…
Puis vient le temps des décisions lourdes de conséquences futures mais on est parfois prêt à tout pour avoir un enfant…
Bref, on se lance alors dans la PMA… Procréation Médicalement Assistée.
C’est alors le temps des prises de sang, des piqures et des échographies quotidiennes, du déclenchement à point d’heure, de la ponction, de l’attente puis de l’implantation si tout a bien fonctionné…
Les quinze jours qui suivent sont sources de stress… On s’observe, on s’étudie, on angoisse, on espère…
Puis c’est le jour du résultat…

Aujourd’hui nous avons cinq enfants… Nous avons une grande famille et j’ai eu l’immense chance de les porter tous… Parmi les cinq, il y a un bio (ça c’est pour se détendre un peu) arrivé comme un clin d’oeil ! Il y a aussi un petit sixième qui ne se sera pas accroché longtemps mais auquel je pense très souvent.
Alors pour conclure et faire suite à mon post précédent, je ne me lasserai jamais d’entendre le mot « Maman » même quand il est strident…

Et une pensée toute particulière pour toutes celles et ceux qui galèrent et qui espèrent… The One et moi n’oublierons pas…

Cette entrée a été publiée dans inspiration. Placez un signet sur le permalien.

26 Responses to Infertilité…

  1. sabine dit :

    merci pour ce beau témoignage. <3

    😉 Biz

  2. catherine n dit :

    bonjour,
    j’ai eu le bonheur d’avoir 6 enfants sans aucune difficulté et je sais que c’est un luxe.
    porter un enfant est une chose si naturelle quand tout ce fait facilement.
    Je suis consciente du cadeau que j’ai reçu et rends grâce (même si certains mercredi arghhhhh)

    ps:ici aussi le 18 décembre est une date particulière
    en plus d’être mon anniversaire ,c’est la date de naissance de notre petite 6ème,Victoire qui aura 2 ans très bientôt

    Vic et Jo sont donc jumelles… elle en a donc une ma JO… C’est chouette d’avoir conscience…

  3. Patricia dit :

    Merci de penser à toutes celles (et ceux) dont je fais partie qui rêvent depuis trop d’années d’entendre le mot ‘maman’ à tout bout de champ 😉
    Bon week-end à toutes

    Les Yeux me piquent… Tout plein de tendresses pour vous… ET merci d’avoir laissé ce com.

  4. Féli dit :

    Pour avoir vécu un parcours similaire pour les Souriceaux, je m’associe à toi pour envoyer mon courage à tous ceux et celles qui espèrent avoir cette joie immense d’entendre les mots papa et maman.
    Ton post fait écho à celui que j’ai lu ce matin dans « Lait Fraise » (http://www.laitfraisemag.fr/2012/11/sterile/), lui aussi porteur d’espoir et de réconfort pour ceux qui traversent cette épreuve.
    Bises et bon week-end avec tes 5 amours!

    Merci pour ton post.. et pour ton com et biz aux souriceaux.

  5. LN dit :

    wonder maman
    bisoussss

    Biz à une wondermaman aussi !

  6. marionnette dit :

    oh que ce mot me touche! bravo et merci d’en parler 🙂 des tonnes de pensées et d’amour pour ceux qui suivent le parcours du combattant <3 En effet, nous n'oublions pas…. des biz!

    Ça ne s’oublie pas !

  7. GANESH46 dit :

    j’ai connu cette galère (sans la case PMA – c’était hors de question de me faire triturer par les docteurs et bourrer d’hormones pour parfois aucun résultat…)
    Et nous avons eu le grand bonheur d’être parents deux fois!
    je ne crois pas que « porter un enfant » est un privilège car ayant connu les deux façons de devenir maman, aucune n’est au dessus de l’autre.
    Anne maman de Constance adoptée en 2001 et Baptiste né en 2004 par surprise (10 ans après les premier essais!)

    Les porter est une chance… les porter physiquement et de tout son être et encore plus quand ils viennent du bout du monde… Nous avons toutes nos grossesses… certaines plus longues et tortueuses que d’autres… Gros bisous à vous quatre.

  8. Mamanlapin dit :

    Overféconde je suis. Papa Lapin me regarde dans le blanc de l’oeil et je tombe enceinte. Limite.
    Tu vois on en a eu 6.
    Et en ce moment, particulièrement en ce moment, je trouve ça dur de gérer tout en même temps. Les bébés, les bobos, le boulot, les ados… tout en gardant sa libido !
    Et je me plains souvent. Trop souvent.
    Ton post me remet les idées en place.
    J’ai de la chance.
    MERCI.

    C’est chouette une belle famille…

  9. Emma dit :

    Je suis ton blog depuis un moment mais n’osais pas trop commenter.
    Aujourd’hui je me lance, pour te remercier. Ton message m’a touchée au coeur car j’ai vécu la même chose et même si j’ai 3 enfants maintenant ça reste un sujet hyper sensible chez moi. Moi non plus je n’oublie pas, je n’oublierai jamais.
    Plein de pensées à toutes les courageuses qui espèrent.
    PS: J’adore suivre les aventures de twin boy et twin girl, j’ai les mêmes à la maison!

    Bravo à ta twin girl et ton twin boy… j’aimerai bien voir leur bouille… Merci de ton com. Il y a aussi un joli témoignage ici http://www.laitfraisemag.fr/2012/11/sterile/#comment-28311 et chez Félicie ici http://felicielasouris.blogspot.fr/2012/11/sujet-du-jour.html

  10. Chez nous aussi, les petits se sont fait attendre, ne se sont pas toujours accrochés, et puis finalement 4 enfants vivants, bien vivants même, et je savoure ma chance ! Avant d’y arriver, je me revois disant « bon, on va être fécond autrement » et puis n°1 est arrivée toute seule, après que nous ayons déposé les armes tellement on en avait marre.
    Ma sensibilité demeure sur le sujet car beaucoup de gens sont indélicats et disent des choses énormes genre « si t’en as pas trois, c’est naze » « il en faut au moins 2 » « vous voulez qu’on vous explique comment on fait ? » et cette attente silencieuse des gens qui vous entoure…Et ces mamans au ventre fièrement rebondi…J’en ai suffisamment pleuré pour ne jamais oublier.

  11. mère de poussinots dit :

    J’ai eu la chance d’avoir mes 3 enfants rapidement et facilement, mais j’ai des amies qui ont eu la vie dure pour tomber enceinte, dont ma meilleure amie et j’attendais avec tellement d’impatience et d’espoir qu’elle m’annonce sa grossesse (j’avais eu le temps d’avoir 2 enfants pendant ses essais) que j’ai pleuré come une madeleine quand elle me l’a annoncé (j’étais plus émue que lorsque j’apprenais pour moi-même!)

  12. Zélie dit :

    Ici 10 ans de mariage et quelques anges avant de donner naissance à un p’tit bonhomme cette année.
    Beaucoup de questions : pourquoi maintenant et pas avant ? Pourquoi nous ? Et un peu (beaucoup) de culpabilité pour les copines qui attendent encore …
    On n’en sort pas indemne, le sujet restera sensible à vie.
    Je voulais dire aussi combien nous avons rencontré d’incompréhensions parmi nos relations à refuser toute PMA. C’était un choix de couple, parfaitement assumé pourtant considéré comme un refus d’enfanter pour certains.

    Merci pour votre blog plein de peps.

  13. verena dit :

    hier matin je pensais aux projets qui se réalisent peut-être jamais dans la vie et je me disais que le « projet » que j’aurais vraiment pas aimé qu’il ne se réalise pas est celui d’avoir des enfants. Je sais notre chance de n’avoir jamais eu de mal pour en avoir, on est passé par une petite case « ange » aussi mais rien de dramatique. … ça fait du bien de se rappeler de temps en temps notre chance, c’est sûr. Merci pour ton post

  14. Elisabeth dit :

    Merci pour ce joli message. En effet c’est un mot difficile, des maux, des bleus au coeur qui ne s’effacent pas malgré l’arrivée de l’enfant espéré.
    J’attends que ma fille dise enfin « maman » ! Je crois que ce jour là je verserai pas mal de larmes de joie.

  15. Val dit :

    Je t’ai dit, il y peu, que tous les jours je me marrais bien en lisant tes posts du moments… aujourd’hui tu m’émeus… Très très joli message… vraiment…

  16. virginie dit :

    Quelle belle revanche sur la vie.. d’avoir 5 enfants après avoir connu ces galères, ces doutes, ces incertitudes.. et quel bonheur quand celà fonctionne enfin..
    Je ne penses pas être la seule à te dire merci d’afficher ce long parcours que malheureusement trop de femmes doivent subir pour être mère !
    J’ai également connu ces moments pour obtenir ma première fille Agathe qui va avoir bientot 8 ans et Mr two est arrivé le plus naturellement possible..
    Mais je ne regrette en rien toutes ces années qui m’ont permis de rentrer dans le monde des parents tant désiré..

  17. Mamzelleiris dit :

    Ton post est hyper touchant c’est vrai qu’on ne réalise pas la chance qu’on a quand on ne connait pas l’attente pour tomber enceinte.
    Si je comprends bien la médecine vous a donné un coup de pouce pour 4 de vos loulous et qu’un petit 6ème serait au programme ?
    Merci pour ce blog.

  18. Delphine dit :

    Nous aussi beaucoup d’attente, et puis, un jour, je savais. Ca y est, bébé accroche toi et fais de moi ta maman.
    Aujourd’hui, j’attends avec le plus grand bonheur un deuxième. Mais nous n’oublierons pas, et je reste sensible sur le sujet. Notre famille en est sorti grandi.
    Je cotoie tous les jours des couples qui bataillent avec ces PMA et je les admire.
    Merci pour ce message porteur d’espoir pour tous ces couples qui attendent!

  19. Sophie dit :

    Bravo pour ton post et merci de parler de cette attente que connaissent de trop nombreux couples. j’ai tellement attendu mon moustique et ma mini pour des raisons différentes que lorsqu’elles m’énervent (créneau 18-20 heures ;-)), je repense à notre parcours semé d’embuches et je me calme tout de suite !!!
    le choix de la PMA n’est pas facile, il faut du courage alors merci pour ton message d’espoir !

  20. Pauline dit :

    Oh! Merci pour ce témoignage!
    Peut-on passer par mail….?

  21. marie dit :

    Qu’il est long et difficile ce chemin de l’attente, on a l’impression parfois de n’être rien ni maman, ni femme, juste un objet entre les mains des médecins. Que c’est difficile de voir les familles des autres s’agrandir et la notre se résumer à lui + moi quand on aimerait tant être réveillée la nuit.
    Je comprends ton histoire qui est un peu la mienne et je suis heureuse de voir que ta famille est grande aujourd’hui !!!!!
    Ayons un peu d’espoir, après tout, tout est permis !!!!

  22. castache dit :

    merci pour ce très beau témoignage engagé et tellement juste.
    Et merci pour ton blog généreux et plein d’humour que je lis chaque jour avec grand plaisir.

  23. Merci pour ce très beau témoignage, que je m’empresse de partager avec des couples… à qui cette lecture redonnera espoir et optimisme (j’espère!)

    Merci de partager ces pages, qui n’ont sans doute pas été les plus faciles de votre vie.

    Félicitations pour cette très belle famille.

  24. Pingback : Parce que vous le valez bien...

  25. Très joli post. Tu me connais tu sais que sur ce point là on a carrément de la chance, mais je pense à chaque fois à celles qui ne peuvent pas, qui mettent du temps, qui connaissent espoir et échec. Je t’embrasse

  26. Thalie dit :

    Mon bébé PMA à moi est née le 18 décembre 2009 😀 Ma Bertille jolie. Nous n’en avons « que » 2 mais nous mesurons notre chance. Le troiz, on y a cru quelques jours, et puis s’en va…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *