Le bon côté des choses…

Ce qui est bien au moins, c’est qu’avec ce temps de goret les géraniums ne sèchent pas !
Autant voir le bon côté des choses, pas besoin de jouer les mémères chaque jour sur mon balcon.
Bon, l’inconvénient c’est qu’ils pourrissent…
Bah voilà, c’était la reflexion du jour…

Cette entrée a été publiée dans en direct live, greluche. Placez un signet sur le permalien.

8 Responses to Le bon côté des choses…

  1. Astrid dit :

    C’est vrai qu’ils ont mauvaises mines nos pauvres géraniums, pour une fois que j’avais investi !

  2. Doloqui dit :

    Moi ce sont mes framboises qui pourrissent sur pieds… qué misère…

  3. Ah, c’est ça, ça pourrit, j’me demandais pourquoi mes fleurs avaient une drôle de tête.
    Quelqu’un a un remède contre le « gros gros ras le bol de temps pourrave ». Parce que j’ai pris quelques cachets de ‘j’veux du soleil » et ça n’a rien fait.

  4. teawithmilk dit :

    si quelqu’un trouve la recette miracle pour faire venir l’été, je suis preneuse….Les plantes pourrissent, les fraises du jardin de papy n’ont aucun gout, les petits nez coulent et maman est aphone (au moins les momes ne m’entendront pas crier ce soir…un peu de répit??)
    zut et re-zut.
    et ce soir c’est kermesse!!!!! vivement l’été!

  5. Bibiche dit :

    C’est pas grave, c’est pas beau les géranium (je sais c’est ton côté « mémérisé » qui t’y pousse, la nature a repris le dessus et te sauve la mise. Bref, chez nous pas une goutte d’eau aux plants de tomates cerises sur les rebords de fenêtre puisqu’il pleut (mon père m’a bien expliqué …), oui mais il a cessé de pleuvoir et du coup j’ai arrosé… Et toc il pleut ! vache de vache ! C’est un peu comme pour les carreaux …

  6. Anne Cerise dit :

    oui, pas besoin d’arroser les nouveaux arbres installés ou transplantés cet hiver..
    Par contre, mes premiers pieds de tomate ont atterri dans le compost il y a de nombreuses semaines, et les nouveaux sont en train d’agoniser à force d’être confondus avec des nénuphars.. Les fraisiers sont guillerets mais pas un rougissement à l’horizon. Le kiwi galope..
    Vivement l’été, ça oui !

  7. pamplelune dit :

    Moi je peux même plus me plaindre autrement que par clavier interposé pour cause de laryngite à rallonge (2 semaines… P… deux semaines que ça dure!) avec bien évidemment plus de voix du tout. Quand j’en récupère un peu, c la clim du boulot qui me la rachève!
    au moins, au regard du temps, je n’ai aucun regret de me réfugier sous la couette pour une sieste!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *