Le fou rire…

Rendez vous chez l’allergologue pour Pom victime des pollens, acariens, chats et autres poils…
Sympa, la toubib m’explique qu’il faut que je dégage les peluches, que je change son matelas, que j’achète la housse adéquate à 200 000 €, que je fasse une prise de sang, plus de laine sur ses petits bras musclés, et que je dois noter amoureusement dans un petit carnet ce qu’il mange et qui pourrait provoquer des poussées d’eczéma… je vous passe les 2 ordonnances de crème et sirop en tous genres qui le soulageront…
Bref, je me dis que je suis parée quand elle me dit : « et il faut que je vous parle de désensibilisation » Késako ?
C’est possible à partir de quatre ans poursuit-elle… Il s’agit d’administrer chaque matin quelques gouttes de quatre produits différents dans le gosier de mon asticot. Mission pour Pom : garder ces produits deux minutes dans la bouche avant de les avaler…
Là, je commence déjà à rire (un peu jaune je dois l’admettre) en m’imaginant chaque matin ma pipette à la main, le chrono dans l’autre en train de dissuader Pom d’avaler les produits.
Je réponds en souriant (toujours jaune) : ça ne va pas être simple cette affaire…
Puis je lui pose la question fatale : et il faut faire ça combien de temps ? Réponse : TROIS ANS !
Là j’ai carrément piqué un fou rire. Mais le fou rire de détresse, le truc nerveux…
Interloquée le médecin me demande ce qu’il se passe…  je lui explique les larmes aux yeux que je ne sens pas super bien la chose, qu’avec les cinq mouflets le matin chez nous c’est légèrement tendu, qu’il va falloir inclure ça dans le programme et que je ressens un léger malaise…
Fou rire du toubib qui prend conscience de la tâche à accomplir pour moi… mais qui me donne quand même rendez-vous très prochainement pour en parler sérieusement… Purée va falloir que je sois calmée…

Cette entrée a été publiée dans enfants, flip psycho, Pom. Placez un signet sur le permalien.

9 Responses to Le fou rire…

  1. Féli dit :

    Ma pauvre, bon courage! Finalement je suis contente qu’on n »ait pas trouvé d’allergie à mon Souriceau alors, parce que même avec 2 enfants seulement à gérer, l’opération serait une vraie galère!
    Bizzzz.

  2. Marjolaine dit :

    Bon courage pour le traitement de Pom, garder deux minutes un produit dans la bouche pour un enfant de 4 ans j’imagine!

  3. J’imagine trop la scène, heureusement qu’il a compris et qu’il a ri aussi !!

  4. charlotte dit :

    Après avoir essayé des dizaines et des dizaines de crèmes, de savons, de traitements divers et variés d’abord pour moi (depuis 30 ans), pour Clém et maintenant pour Joseph je compatis GRAVE!!!!

    Je suis honteuse je voulais t’envoyer un p’tit mail depuis pfffutt trop longtemps et je me suis laissée happer par le temps :(( Je voulais prendre des news de ta jolie Twin Girl et puis vous inviter à un goûter à la maison, on s’organise ça à la rentrée des vacances???
    Je t’embrasse fort fort

  5. 123+2 dit :

    Rien que de lire ça , ça me file des boutons direct !
    J’ai pas réussi à désensibiliser le papa (tu vois le genre) avec cette méthode, il a abandonné direct !
    Il faut etre hyper motivée, tout va reposer sur toi … À mon avis, 4 ans, c’est un peu jeune !
    Et moi je crois que je me serais mise à pleurer devant ton allergologue, tu as bien du mérite !!

  6. Sophie dit :

    je « rigole » avec toi de tout coeur…plein de bizz, courage!
    ps: et personne ne t’en voudra si ca ne marche pas, donc pas de mauvaise pression!

  7. opio dit :

    ils ont de l’humour ces toubibs…

  8. patricia dit :

    Oh la vache!!
    à mon époque c’était piquouse et c’était pas cool non plus!

  9. Elsa Saône dit :

    Bonjour, je découvre ton blog via celui de Sabine et associés. Je me permets de te signaler que la ‘désensibilisation’ ne marche pas à tous les coups et peut être franchement gênante. Ici, Coupin est allergique à tous les poils, plumes, poussières, acariens et pollens. Il a eu une désensibilisation de cheval étant gamin (gouttes à garder également). Il a eu la langue qui gratte pendant trois ans et finalement il a demandé a arrêter parce que ça ne le soulageait pas. Je ne dis pas qu’il en sera de même pour le tien, mais c’est bon à savoir tout de même. Bises

    :dot: oui tu n’es pas la première à me le dire… j’avoue que je pense pas aller jusqu’à la désensibilisation, je sais que je n’y arriverai pas… Merci de ton témoignage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *