Vive l’été… ou pas…

A l’heure du goûter, il fait beau ! Et chaud !
Et quand vient la chaleur, subrepticement, la mère se transforme au choix :
– en porte manteaux… c’est vrai ça on les couvre le matin, mais le soir…
– en poubelle : pompot vides, sachets de petits gâteaux…
– en square aussi : excités les bambins étendent souvent leur terrain de jeux sur vos jambes…
– en baudet : c’est qu’ils ont soif les affreux et les bouteilles d’eau sont lourdes
– en gendarme : sous l’effet de la chaleur, les relations de bacs à sable sont tendues, ça peut y aller à coups de pelles…
– en infirmière : fini le pantalon à raccommoder, bonjour le genou écorché… Inutile de préciser que dans tout sac à goûter (ou à ordures voir le point précédent…) la mère prévoyante aura glissé une boîte de pansements. Boîte à pansements griffée super héro, ça passe mieux !
– en PC portable à grande capacité de mémoire : infos d’école, nombre de vélos et trottinettes à ranger, heure de retour d’activités, calcul du nombre d’enfants à surveiller, quantité de sacs à récupérer…
– en taxi souvent
Et pour finir au moment de remonter tout ce petit monde je me transforme en mégère… vive l’été !

Cette entrée a été publiée dans enfants, flip psycho, je hais.... Placez un signet sur le permalien.

12 Responses to Vive l’été… ou pas…

  1. Doloqui dit :

    C’est tout à fait ça ! Et dire qu’on les attend avec tant d’impatience les beaux jours ! On ne serait pas un peu masos ?
    :dot: sans doute un peu non ?

  2. Claire dit :

    Effroyablement juste ! Mais généralement, je coche la case « mégère » bien avant le retour à la maison… Oups.
    :dot: je suis à peu de chose près dans le même état que toi…

  3. marion dit :

    tellement vrai!!!!!
    c’est tout à fait ça, c’est impressionnant!!! et dire que j’attends cette saison avec impatience… 😉
    Tu es plus organisée que moi… les genoux écorchés au quotidien avec les petites robes et jamais de pansement 😉

  4. 123+2 dit :

    100% d’accord ….
    sans compter que quand on traine trop dehors, c’est la galère assurée pour caser travail+solfège ou piano après …
    et, c’est que chez moi, ou les garçons se transforment 10 fois plus vite que les filles en tas de crasse ambulant, à passer à la douche d’urgence dès le retour à la maison ?
    j’avoue qu’avec le boulot des grands, les petits passent souvent leur tour de square … et que parfois je bénis les jours de pluie où on peut les mettre tôt en pyjama et prendre le temps à la maison …

  5. Déjà qu’avec deux, je rame…Avec cinq, j’imagine!!! Chapeau ( de soleil ) bas, Madame!!!

  6. Eh oui, nous les mères sommes polyvalentes… Comme si nous avions le choix! Un moment que je m’étais pas posée chez toi. Il s’en sont passées des choses chez les DVDPM. En tous cas, ça sent bon le bonheur tout ça! A vite!

  7. patricia dit :

    Rhâ ça me fait penser à quelqu’un !! ah merde! je crois bien que c’est à moi !! vive les familles XXL :)))

  8. Julie dit :

    Que j’aime ça! Ça prenait juste toi pour penser à ça! 😀

    Je potine!

    http://www.la-mere-est-calme.com/2011/05/quand-dimange-rime-avec-potinage-et.html

    (en ligne dimanche!)

    :dot: merci ! C’est chouette !

  9. peggy dit :

    très bien vu !!!
    en rabat joie aussi « non on ne joue pas avec l’eau / la nourriture », tu te rhabille tt de suite, n’escalade pas la barrière, n’arrache pas les fleurs, chacun son tour, arrete de hurler on est pas sourd (en hurlant), pas pieds nus, touches pas ça c’est dégoutant (ou, craches ça immediatement)
    emmerdeuse quoi !

  10. daisy dit :

    si drôle, si vrai… j’adore ton billet!

  11. Pingback : Quand dimange rime avec potinage… et jardinage! | Jamais 2 sans 3

  12. Pingback : Le sac de la mort...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *