Cage d’escalier…

Hier, j’ai trouvé refuge dans ma cage d’escalier. Lassée des multiples disputes, colères, mots ou gestes rageurs, j’ai fini par quitter la maison : « j’en ai marre, je vais prendre l’air, débrouillez-vous tout seuls ».

J’ai pris les clefs et claqué la porte ! Curieuse et pas très fière, j’ai attendu.
Au bout de 5 minutes, les trois grands pleuraient, étonnés de ne pas me trouver dans la maison.
Pom à qui les autres avaient expliqué que j’étais partie répétait : « au boulot maman !!! » Bah oui c’est ça !
Twin Boy ne cessait de pleurer…
Twin Girl (particulièrement infecte hier matin) réfléchissait : « elle nous avait pas dit qu’elle pouvait partir sans nous », « elle va peut-être revenir ce soir », « c’est de ta faute Twin Boy »…
Et Gus, en grand frère inquiet, cherchait des solutions : « on ne peut même pas appeler papa », « on va aller sonner chez la voisine », « de toute façon j’ai un peu d’argent dans mon porte monnaie, on pourra acheter à manger »…
Enfin, ils ont décidé de partir à ma recherche… alors je suis remontée…
Mère indigne ? Sans doute ! Mais les gars en tout cas ont filé doux le reste de la journée… Twin Girl c’est une autre histoire !
Cette entrée a été publiée dans enfants, flip psycho, on les aime. Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *